Obtenir une estimation de crédit immobilier avec Misapret

Martin Perret

CEO

Obtenir une estimation de crédit immobilier avec Misapret

Vous avez l’envie d’acheter une maison ou un appartement ?

La meilleure façon de faire cet achat est de contracter un prêt dans une banque. Mais avant de contacter votre banque, vous pouvez effectuer vous-même une simulation de crédit pour connaître votre solvabilité et vos mensualités.

Misapret, vous aide à estimer votre capacité d'emprunt avant de commencer.

De quoi est constitué un crédit immobilier ?

Une fois que le montant de l’emprunt est bien établi, on peut avoir un ordre d’idée assez précis de ses mensualités. Cependant, ces dernières évolueront en fonction du taux d’intérêt que l’on obtient, mais pas seulement. D’autres éléments sont à prendre en compte, à l’image du taux d’assurance.

De nombreux paramètres entrent en compte dans un emprunt immobilier, il est donc extrêmement difficile de l’estimer seul, si bien qu’avoir recours à un simulateur de prêt immobilier performant comme celui de Misapret est d’une aide précieuse.

Il est important de réaliser ce que représente un crédit immobilier.

D'autres frais entrent en jeu pour déterminer le montant exact à emprunter,et pas seulement la somme d'argent à investir.

Vous devez tenir compte de :

  • La valeur de la maison ou de l’appartement
  • des frais de notaire
  • des frais de garantie
  • du coût estimé des travaux (s'il y a lieu)
  • la déduction le montant de l'apport, voir le montant de la vente de votre précédent bien.

Prêt = la valeur du bien

+ frais de notaire + frais de garantie + (coût estimé des travaux)

- vente de votre bien - apport personnel

Vous pouvez rapidement avoir une assez bonne idée des paiements mensuels. Ces derniers changeront en fonction de l'intérêt que vous recevez mais il faut également penser à l’assurance du crédit dans ce calcul, qui rajoute des mensualités.

De nombreux paramètres sont pris en compte dans un prêt immobilier, il est donc extrêmement difficile de les estimer soi-même.

L'utilisation du service Misapret vous permet de calculer le montant optimal pour votre prêt immobilier en prenant en compte l’ensemble des paramètres.

Calculer ses mensualités.

Il est important de faire une estimation de sa capacité d’emprunt afin de voir jusqu’à combien vous pouvez emprunter et vivre confortablement le reste de l’année.

Vous pouvez essayer Misapret qui est totalement gratuit et retrouver le détail de votre estimation de crédit.

Misapret s'adapte à toutes les situations afin de vous fournir le montant du prêt et donc les mensualités, que achetiez pour de la location ou en tant que Primo-accédant.

Vous devez avoir une idée de certains détails de votre projet afin que le calcul de votre capacité de crédit soit le plus proche de la réalité, vous affinerez avec votre banquier en tant voulu.

Vous devez vous familiariser avec :

  • Le type de bien choisi (neuf, ancien, terrain…)
  • Son but (résidence principale, secondaire ou investissement locatif)
  • Le budget ou le prix du bien si vous avez trouvé.
  • La durée sur laquelle vous souhaitez emprunter.
  • Le montant des travaux (si vous souhaitez en réaliser)
  • Les frais d’agence (en général un pourcentage du prix du bien)

Même si vous ne disposez pas de toutes ces informations, rien ne vous empêche de simuler un prêt au plus près de votre futur projet. Vous découvrirez alors les possibilités de prêt et, si vous voulez aller plus loin, nos consultants pourront vous aider pour y voir plus clair..

Les avantages de mettre aux enchères votre crédit

Lorsque la simulation du crédit immobilier est terminée, vous lancez les enchères, vous obtenez les premiers résultats, les premières réponses des banques qui sont intéressées par votre profil et votre projet.

Grâce à Misapret vous pouvez choisir la banque qui vous offre le meilleur taux et les meilleures conditions, les banques se sont battus pour vous avoir, le client est roi.

C’est comme ça que nous voulions ce service, ce n’est pas à vous de payer pour devenir client, c’est pourquoi notre service est entièrement gratuit et la banque nous offre une commission si la mise en relation est un succès, en toute transparence et sans influence.

Les équipes de Misapret sont à votre disposition pour vous aider dans votre projet immobilier et vous guider vers le meilleur choix.

La liste des frais générés par le prêt et l’investissement:

Les frais de notaire et les frais d’agence

Concernant les frais contractés lors de l’achat, on dénombre les frais de notaire et les frais d’agence. Vous pouvez passer sans agence afin d'éviter certains frais. C'est d'ailleurs ce que je recommande car il n'est pas si difficile de vendre un bien de particulier à particulier.

Calculer les frais de notaire ?

Les frais de notaire sont fixés par l’État et servent à payer les différentes taxes d’enregistrement ainsi que le notaire. Ils évoluent en fonction de la zone géographique où vous achetez et du type d’acquisition que vous faites (bien neuf ou ancien).

Pour un bien ancien, il faut compter entre 7 et 8 % du prix de vente et pour un bien neuf entre 2 et 3 %.

Comment calculer les frais d’agence ?

Même si dans la plupart des cas, c’est à l’ancien propriétaire de s’acquitter des frais d’agence, ces derniers sont souvent directement répercutés sur le prix du bien. Contrairement aux frais de notaire, il est plus difficile d’anticiper les frais d’agence, car aucune réglementation ne les encadre. Cependant, ils oscillent généralement entre 3 et 7 % du prix de vente du bien.

À noter : on ne parle ici que des frais contractés au moment de l’achat. Chaque investissement implique aussi des frais a posteriori qu’il est bon d’anticiper ; coûts du déménagement, coût de l’ameublement, taxe d’habitation, charges de copropriété…

Comment sont calculés les taux d’intérêt ?

Autre facteur éminemment important à prendre en compte dans son emprunt : le taux d’intérêt. Mais comment sont calculés les taux d’intérêt ? Eh bien, ils dépendent de votre profil, de la nature du crédit, de la durée de l’emprunt, mais aussi de la conjoncture économique. Il représente la rémunération de la banque qui va vous prêter de l’argent. S’il est difficile de prédire les taux d’intérêt, la meilleure chose à retenir est que plus le pourcentage est bas, plus l’emprunt est avantageux. Pour avoir un ordre d’idée de ces fluctuations, quand en juin 2015 on empruntait à un taux moyen de 2,5 %, fin juin de 2019 les taux sont descendus à 1,3 %.

Qu’entend-on par amortissement du prêt ?

En France, la tendance, quand on emprunte, est aux prêts amortissables qui peuvent être à taux fixe ou à taux révisable. On appelle amortissement la partie du capital remboursé à chaque mensualité. L’autre partie des mensualités est allouée au remboursement des intérêts et ces derniers sont calculés sur le capital restant dû. C’est pour cela que cette part prend une place beaucoup plus importante en début d’emprunt (jusqu’à 50 % la première année) et réduit proportionnellement à l’augmentation de l’amortissement. C’est justement le tableau d’amortissement qui détaille la part d’intérêts et de capital remboursé payés à chaque mensualité.

Ne pas négliger l’assurance et la garantie

Autre élément qui fait gonfler la note de l’emprunt : l’assurance. Pour se prémunir des risques d’accidents de la vie (décès, perte totale et irréversible d’autonomie, arrêt de travail avec ITT, IPP, IPT…), la banque demande à l’emprunteur d’être couvert par une assurance. En cas de grave incident, l’assurance vient prendre en charge le remboursement de l’emprunt. Cependant, elle a un coup qui vient s’ajouter aux intérêts ;

  • Le taux est généralement compris entre 0,20 et 0,45 % du montant emprunté
  • Le taux peut être supérieur ou égal à 1 % pour les personnes plus âgées

Bon à savoir : depuis 2010, l’assurance n’a plus besoin d’être celle de la banque prêteuse. Vous pouvez choisir de souscrire à une autre assurance, ce qui permet de faire jouer la concurrence. De même, depuis 2014, à chaque date anniversaire du contrat vous pouvez le résilier et changer d’assurance.

Les banques demandent d’autres garanties pour se prémunir de certains risques qui ne sont pas couvert par les assurances. On en retrouve plusieurs :

  • Le bien peut être saisi en cas de non-paiement des mensualités, on appelle cela l'hypothèque
  • L’Inscription en privilège de prêteurs de deniers (IPPD) : une forme d’hypothèque qui génère des frais de garantie moins importants
  • La société de cautionnement : elle se porte garante pour l’emprunteur en contrepartie d’une contribution à un fonds mutuel de garantie

Choisissez bien votre option de garantie, car les frais (jusqu’à 2 % du prêt) peuvent peser sur le budget global.

Les facteurs qui viennent impacter le prêt

On l’a vu en amont, les conditions d’un emprunt sont soumises à de nombreux paramètres. Ceux-ci sont d’envergure économique, mais dépendent aussi du projet immobilier et du profil de l’investisseur.

Les taux d’intérêt dépendent de la conjoncture économique

Les taux d’intérêt peuvent évoluer à la baisse ou à la hausse.

Ils dépendent de la politique des banques centrales. La Banque centrale européenne, en jouant avec les taux directeurs, peut rendre la situation plus ou moins propice à l’obtention des crédits et moduler l’inflation. Cette variation dépend aussi des banques et de leurs stratégies commerciales pour attirer des clients dans un contexte concurrentiel accru.

Quoi qu’il en soit, durant toute l’année 2019 et début 2020, on a constaté des taux d’intérêt très avantageux, et certains plus bas que les prévisions d’inflation. Un emprunt dans un tel contexte reviendrait à ne pas perdre d’argent, voire à en gagner. Ces prévisions restent au beau fixe pour 2020, promettant de belles opportunités d’investissement.

L’emprunt peut varier en fonction du projet immobilier

Les taux d’intérêt varient aussi en fonction du projet immobilier. Pour un projet neuf ou dans l’ancien, on risque de ne pas obtenit le même taux ; avec une tendance à des taux plus élevés pour les biens neufs. Cette différence vient compenser les risques de reports de mensualités jusqu’à la livraison du bien, ainsi que des prix plus élevés, le tout générant la potentialité d’insolvabilité plus importante.

Autre éventualité : dans le cas d’un deuxième achat, les banques vont étudier les emprunts existants. Ils pèseront dans la balance lors de l’accord de la banque et de la définition du taux d’intérêt.

Pour finir, si vous empruntez à deux, ce sont les deux profils qui vont être examinés. Les banques peuvent le voir comme un avantage s’ils sont tous les deux solides, ou comme un inconvénient si l’un d’eux est moins bon.

L’emprunt peut varier en fonction de la situation de l’investisseur

Enfin, l’emprunt dépend aussi de la situation personnelle et professionnelle de l’investisseur :

  • Un haut niveau de revenu facilite l’obtention d’un prêt ou encore une belle épargne.
  • Des prêts spéciaux selon la zone géographique (prêts régionaux primo-accédants par exemple)
  • Lâge et l’état de santé sont aussi des critères qui comptent, mais ils concernent surtout l’assurance
  • Un revenu moins important peut donner le droit à des prêts aidés

Maintenant que vous avez tous les élements pour comprendre un crédit immobilier, il ne reste plus qu’à simuler votre prêt et connaître votre capacité d’investissement ainsi que vos mensualités. Et nous sommes là pour vous renseigner si vous avez besoin d'aide et de conseils sur la marche à suivre pour demander votre crédit.

  • Contact
  • Réseaux sociaux